Le pitch

- Entretien -

« Vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une première bonne impression ! » C’est dans les premières secondes que vous aller convaincre votre recruteur que vous êtes le profil idéal à ne pas manquer.Pourquoi faut-il préparer son pitch au préalable ?

  Le pitch peut être utile pas uniquement lors d’un entretien d’embauche mais aussi à l’occasion d’un forum professionnel, d’un rendez-vous informel ou encore une introduction lors d’un entretien téléphonique. Il est souvent très utile dans un contexte inattendu où vous devez donner la meilleure image de vous-même en quelques instants.

Quelles sont les critères de réussite d’un pitch ?

En premier lieu, votre pitch doit être présenté en une minute maximum. Il est important d’être court et synthétique pour démontrer aux recruteurs votre esprit vif, méthodique et organisé.

L’essentiel du pitch d’entretien d’embauche consiste à répondre aux 3 questions phares du recruteur  à savoir :

  • Qui est-ce ?
  • D’où vient-il ?
  • Où veut-il aller ?

Et surtout le recruteur a besoin de cerner le fil conducteur de votre carrière. Ne citez pas les expériences qui ne correspondent pas à votre poste. Ne laissez pas le recruteur faire ses conclusions sur vos choix de parcours : justifiez tous vos choix professionnels et montrez que vous n’êtes pas devenu ce que vous êtes par hasard.

Le pitch en entretien : l’impact du body language 

Et oui, détrompez vous donc : le pitch ne passe pas principalement par le contenu de votre message mais essentiellement par le langage non verbal et l’image que vos gestes véhicule aux recruteurs.

Prêtez donc une attention toute particulière lors du premier instant de la rencontre. Vous êtes plus anxieux qu’en temps normal d’autant que la situation est inconnue (méconnaissance du lieu et de son interlocuteur) ce qui peut provoquer des gestes parasites et des tiques défavorisant votre présentation. Pour éviter cela, adoptez une posture stable : bras décroisés sur la table et deux pieds bien à plat sur le sol. Vous serez ainsi davantage maître de votre corps pour véhiculer la meilleure image de vous-même auprès du recruteur.

Il vous faut sourire abondamment. Le sourire est votre meilleur allié ! Une personne souriante est toujours considérée comme plus compétente et plus ouverte sur son environnement.

Le regard compte aussi énormément lors de votre premier contact avec le recruteur : on évalue plus favorablement un candidat qui regarde leur interlocuteur dans les yeux au delà d’une fraction de secondes. Les candidats qui savent porter le regard sont considérés comme ayant une meilleure estime d’eux-mêmes et aussi une meilleure maîtrise. Les avantages sont nombreux lorsque vous regarder votre recruteur. Tout d’abord, vous donnez plus de poids à vos propos. Ensuite, vous lui montrer que vous êtes attentif à ce qu’il vous dit. Enfin, en regardant le recruteur, vous pouvez détecter les messages non verbaux retranscrit et observer l’impact de ce que vous êtes en train de lui dire (personne n’est tout à fait impassible même en entretien de recrutement) quitte à modifier votre discours en conséquence si nécessaire.

Les étapes clés du pitch d’entretien d’embauche

Après avoir l’impact du non verbal sur la qualité du pitch professionnel, voyons comment celui-ci doit être mené chronologiquement. Rappelons que la pertinence d’un pitch repose sur la tenue en une minute de votre présentation.

Les premiers mots sont toujours dans cet ordre : prénom, nom et société. Ces éléments simples à priori de présentation vont en dire long sur vous selon le ton adopté. Le ton de la voix indique si vous êtes calme, stressé, anxieux, fatigué ou enthousiaste. Alors, mieux vaut adapter votre intonation au sentiment que vous souhaitez transmettre !

Présentation générale : vous d’abord, l’entreprise après !

Il faut vous valoriser en vous nommant d’abord avec votre fonction avant le nom de l’entreprise. Exemple : il ne faut pas dire « Je travaille pour XXX le N° mondial de XZY, je suis responsable marketing », qui met en avant l’entreprise au lieu de vous  valoriser. A l’inverse, vous devez dire : « Je suis Mr XX Directeur Achats chez XXX, je gère un service de 10 000 personnes et pilote l’achat de X millions de dollars de matières premières. »

Le maître mot d’un pitch réussi : être concis. Pas plus de deux ou trois phrases pour faire comprendre qui vous êtes et ce que vous faîtes en gardant un vocabulaire courant et non technique. Il est important de préparer votre pitch à l’écrit tout d’abord pour vous permettre de raturer, hiérarchiser les éléments essentiels qui pourront vous démarquer auprès du recruteur. Restez très précis sur votre objectif : il doit être clair pour faire comprendre au recruteur que vous êtes la personne souhaitée pour répondre au poste. Enfin, et non des moindres, vous devez séduire votre recruteur par un geste, un détail, une idée qui suscité l’intérêt du recruteur et lui donne envoie de poursuivre l’entretien pour en connaître davantage sur votre candidature.

Le pitch en entretien : après la théorie, passons à la pratique !

Quelques exemples de pitch réussis ci-dessous :

« Bonjour,  je suis Amélie XXX, responsable logistique depuis 5 ans chez Decathlon. Mon expertise dans la gestion des stocks est confirmée par la mise en place d’une plateforme inter-entreprise d’entrepôts. Les coûts de transports ont été réduits de 20% et ont permis d’investir dans un système d’information traçant en temps réel les produits Decathlon. A la tête d’un service de 10 personnes, j’ai la capacité à fédérer préparateurs de colis avec les chefs d’entrepôts au service de méthodes LEAN. J’ai appris que votre entreprise est sur le point de lancer le nouvel outil de gestion de stocks, ceci concorde tout à fait avec mon expérience, comment est venu l’idée ? »

« Bonjour, je suis ravi(e) de faire votre connaissance, je suis Patrick XXX, directeur qualité produits laitiers  puis directeur communication client chez Nestlé depuis 10 ans. Je pense que ma double compétence qualité et communication sont un plus pour votre entreprise. Ma conviction est que la garantie qualité dans le secteur de la grande distribution est fondamentale pour assurer une rentabilité pérenne. Au cœur de la stratégie Nestlé pour préserver l’image de marque auprès des consommateurs depuis plus de 30 ans, je suis sûr de pouvoir vous apporter les clés d’une stratégie de communication redoutable sur vos produits phares dans les 5 prochaines années. Par exemple, votre produit star nommé XXX : n’est il pas important d’insister sur la provenance de ce produit pour vous démarquez de votre concurrent Nestlé ? »

Voilà, il ne vous reste plus qu’a faire votre pitch personnalisé pour assurer votre réussite. N’oubliez pas de faire évoluer son pitch selon les avis et réactions des personnes auxquelles vous l’avaient déjà délivrées.