Le métier d’opérateur de production en salle blanche plus en détails

- Blog -

Dans le milieu professionnel, le métier d’opérateur de production en salle blanche connaît de nos jours un succès sans précédent. Pourtant, même s’il compte de plus en plus d’adeptes, il faut admettre que les informations reliées à ce métier d’avenir restent floues pour beaucoup. A cet effet : les questions qui se répètent souvent sont : Qu’est-ce qu’une salle blanche ? Qu’entend-on par métier d’opérateur de salle blanche ? Quelles seraient les missions et les compétences nécessaires pour réussir dans le domaine ?

Définition d’une salle blanche

Dans ce domaine, il est impossible de dissocier salle blanche et opérateur de production. Il s’agit d’un lieu spécifique où l’atmosphère est régulée et toute opération de fabrication est soumise à des pratiques spécifiques.

Par définition, une salle blanche correspond à un endroit où la propagation de toutes les particules est contrôlée via l’application de diverses règles sanitaires. De manière plus explicite, la propagation de la poussière ainsi que de tout autre élément pouvant nuire à la propreté des matériels de production ne sont tolérées. En d’autres termes, les appareils comme les équipements informatiques ne doivent pas s’exposer à la saleté pour ne pas être détériorés.

En fait, une salle peut être normée ISO 8 si elle tolère moins de 29 300 particules de 5 µm/m³. Cette règle stipulée par la norme ISO 14644-1 est visible sur le site norme-haccp.com. Pour illustrer, une personne qui ne bouge pas cause la prolifération de 100 000 particules microscopiques de moins de 50 µm. Voilà pourquoi un opérateur de production en salle blanche doit être équipé d’accessoires vestimentaires comme une combinaison, un masque, etc. Dans le même contexte, il faudra aussi bien choisir les matériaux utilisés pour les plafonds, les planchers et autres cloisons.

Description du métier d’opérateur de production en salle blanche

En général, un opérateur de production est un employé qui se préserve de tout microbe et micro-organisme. Opérant dans la salle blanche, les tâches qui lui sont afférées s’avèrent aussi complexes que nombreuses. Ceci dit, le métier demande un brin de logique et un maximum de rigueur dans l’accomplissement des tâches.

Dans la salle blanche, il faut tenir compte de trois éléments principaux à savoir la température, la pression et l’humidité. Les accessoires vestimentaires de l’agent de production doivent donc respecter les conditions imposées par la salle blanche. Par exemple, il devra se vêtir d’un masque, d’une combinaison et de bottes. Le respect de ces mesures strictes est essentiel car l’opérateur de production a été désigné pour instaurer la propreté du lieu de travail et des appareils de production, et non pour laisser place à la pollution et autres contaminations.

A propos des tâches proprement dites, l’agent en salle blanche assure le nettoyage et le montage des appareils utilisés. Il règle également divers éléments constituants en utilisant un microscope. En outre, il conditionne et contrôle les multiples composants ainsi que les produits finis. Avec une expérience confirmée, un opérateur de production en salle blanche peut bien évoluer comme technicien de production et à ce moment, le salaire octroyé dépendra de ses compétences et aptitudes.

Les missions relatives au poste

Comme pour toute autre profession digne de ce nom, les missions de l’agent en salle blanche sont diverses et importantes. En premier lieu, il assure les procédés d’intégration et d’assemblages méticuleux. Ensuite, il s’occupe de la maîtrise de la pression de l’air, de la température et de l’humidité. La procédure de travail implique le respect du mode opératoire et de la fiche d’instruction. D’autre part, l’opérateur a pour mission de nettoyer, d’assembler et de paramétrer les éléments grâce à son microscope. De même, la régulation des matières premières ainsi que des produits finis s’effectue en usant du microscope. Enfin, c’est à lui de maîtriser les équipements informatiques au sein de la salle blanche. De ce fait, il doit avoir acquis des compétences probantes en informatique.

Les compétences et aptitudes nécessaires

Avant de passer aux aptitudes et compétences demandées par le poste, il convient d’évoquer les formations à effectuer pour pouvoir déposer sa candidature au poste d’opérateur de production en salle blanche. Tout d’abord, le diplôme de baccalauréat représente un must dans le domaine. Après, les filières les plus recommandées restent la chimie, l’industrie des procédés et l’électronique ou l’électrotechnique. A cela s’ajoutent les notions importantes en ce qui concerne l’hygiène, la qualité et la sécurité.

Au sujet des compétences demandées, l’opérateur de production en salle blanche doit faire preuve d’une extrême rigueur. Ensuite, étant donné qu’il évolue dans un lieu sanitaire, le salarié doit travailler de façon soigneuse et calculée. Pour illustrer, il ne doit commettre aucune erreur dans l’injection d’une dose prescrite. D’autre part, lorsqu’il arrive au travail, l’opérateur en salle blanche doit se montrer compétent à la fois physiquement et mentalement. En dernier lieu, des qualités comme l’adresse et l’habileté sont également nécessaires afin de s’épanouir pleinement dans le domaine.